une enquête ouverte après la participation d’un jeune enfant à l’achèvement d’un sanglier

Le sanglier dominant, sus scrofa, est exposé sur une colline près d'un petit sapin.  Les animaux sauvages se tiennent à l'horizon à l'horizon sur une clairière dans la forêt.  Un mammifère puissant dans le désert.
JMrocek/Getty Images/iStockphoto Le sanglier dominant, sus scrofa, est exposé sur une colline près d’un petit sapin. Les animaux sauvages se tiennent à l’horizon à l’horizon sur une clairière dans la forêt. Un mammifère puissant dans le désert.

JMrocek/Getty Images/iStockphoto

Une enquête a été ouverte à Châlons-en-Champagne après la participation d’un petit enfant à la préparation d’un cochon. (photo d’illustration)

JUSTICE – Une enquête a été ouverte à Châlons-en-Champagne, notamment pour « inciter un mineur à commettre une infraction » et “héritage moral d’un mineur”après la diffusion d’une vidéo montrant un enfant achevant un cochon, encouragé par un chasseur, a-t-on appris auprès du parquet.

Lire Aussi :  France Inter et la Fnac dévoilent les 5 bandes dessinées finalistes pour le prix BD Fnac France Inter 2023

La procureure de Châlons-en-Champagne, Ombeline Mahuzier, a déclaré à l’AFP qu’elle avait “ouvrir une enquête ouverte” pour ces deux infractions, ainsi que pour “cruauté animale”.

L’enquête a été confiée à la gendarmerie et des informations “remis à un juge des enfants pour assistance éducative”il expliqua.

Le naturaliste Pierre Rigaux, fondateur de l’association “Nos Viventia” (Nous qui vivons), a partagé lundi la vidéo sur les réseaux sociaux, en version floutée, annonçant le dépôt de plainte.

Chasseur accusé “L’a publié lui-même sur son compte Facebook” le 22 novembre dernier “Supprimez-le vite”a expliqué Pierre Rigaux à l’AFP.

Lire Aussi :  pourquoi Deschamps "ne mettra pas Mbappé capitaine" selon Rothen

que les enfants “pourrait se blesser”

“C’était une scène très violente”Afficher “fin de la chasse”où est le sanglier attrapé par des chiens et enfermé, essayant de se cacher » dans le fourré, représentant un naturaliste.

“Le chasseur et le père de l’enfant ont filmé la scène”. Sur la photo, “Le garçon tenait un couteau, et le père exhortait son fils à poignarder le sanglier, ou ‘piquer’, comme il disait”continué à nouveau.

« Dans ce genre de chasse, le chasseur achève l’animal avec une arme blanche alors qu’il ne peut pas le faire avec un fusil. Sauf que là, il a demandé à son fils, qui semblait avoir dix ou douze ans”explique Pierre Rigaux.

Lire Aussi :  Charlotte Caubel appelle à "une prise de conscience de tout le monde" sur le harcèlement

Le petit garçon “on dirait qu’il y a un problème”et porter maladroitement “plusieurs coups de couteau”, Elle parla. Chasseur « Prolongeant ainsi la souffrance du sanglier »tandis que les enfants “pourrait se blesser”.

code pénal « ne punit la cruauté qu’envers les animaux en captivité, domestiqués ou domestiqués ». Dans cette situation, “quand il a été arrêté et que les souffrances ont continué”, “Les perceptions de la captivité peuvent être maintenues”L’avancé Pierre Rigaux.

Voir aussi sur Le HuffPost :



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button