La Suisse s’impose face au Cameroun

Malmenée pendant 45 minutes, la Suisse a finalement eu raison du Cameroun lors de son premier match du groupe G à la Coupe du monde jeudi, 1-0, grâce à un but de la Camerounaise Brielle Mbolo, mais le choix du sport s’est porté sur “la patrie”.

La victoire au stade Al-Janoub de Doha coûte surtout cher dans une poule difficile où le Brésil et la Serbie s’affrontent également en soirée (20h00).

Dès le départ pourtant, on a vu les Camerounais rester loin derrière, solides derrière et empêchant tactiquement la Suisse de jouer en profondeur, avec André-Frank Anguissa, le milieu de Naples, omniprésent dans l’entrejeu.

Il a fallu moins de 10 minutes aux Lions indomptables pour créer leur première chance lorsque Bryan Mbeumo est entré derrière la défense depuis sa moitié de terrain. Avec Eric Maxime au milieu d’un choupo-moting, il a choisi de tenter sa chance, mais le gardien de la Nati Yann Sommer a réalisé son premier arrêt du match.

Lire Aussi :  Le Japan Golf Tour a choisi son camp !

Quatre minutes plus tard, l’avant-centre du Bayern se retrouve lui aussi seul face à Sommer et perd son duel.

Les Suisses, impuissants dans le jeu, n’ont pas réussi à déloger la défense camerounaise de position. Une tête non cadrée de Nico Elvedi sur corner (40e) a finalement été leur coup le plus dangereux de la première période.

Le Cameroun a dominé les négociations et s’est montré dangereux dans toutes les contre-situations.

Embolo n’est pas célébré

Encore faut-il retranscrire au tableau d’affichage les immenses ambitions affichées par Samuel Eto’o, l’ancien attaquant vedette devenu président de la Fédération camerounaise (Fecafoot), qui a animé avec impatience les derniers jours de préparation. que la victoire du Cameroun en finale de la Coupe du monde.

Lire Aussi :  Une vidéo d'une joueuse de 14 ans tabassée par son père et entraîneur choque le monde du tennis

Mais au retour des vestiaires, la Suisse a fait preuve d’un froid réalisme en inscrivant sa première vraie occasion. Briel Mbolo, démarqué au point de penalty, réussit un centre du droit (1-0, 48e).

Le joueur de 25 ans n’a pas fêté son but comme annoncé. Né au Cameroun et arrivé en Suisse à l’âge de quatre ans, l’attaquant de l’AS Monaco entretient des liens forts avec son pays natal. Si je marque, j’essaierai de ne pas fêter ça”, a-t-il prévenu. “C’est un match très, très spécial pour moi et toute ma famille car c’est un peu un clash ! Il va y avoir beaucoup d’émotions dans ce match.”

Lire Aussi :  L'édito : le fantasme Christophe Urios

Le but a donné aux Suisses la confiance nécessaire pour enfin prendre des risques offensifs et tenter de percer. L’esprit a changé après le match et Nati a dominé. Le gardien camerounais Andre Onana a évité un KO en détournant une parade réflexe d’une puissante reprise de Ruben Vargas (66e). Dans le coin, Mbolo était tout près de marquer à nouveau un doublé.

L’entraîneur camerounais Rigobert Song a tenté de répondre en remplaçant Choupou-Moting (74e) par son capitaine Vincent Aboubaker, mais les verts et jaunes n’ont pas réussi à rétablir le rythme de la première période et le Suisse a semblé résigné dans les dernières minutes. Fini fort.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button