Football : des Aveyronnais en équipe de France… Cela a existé !

Le Tricolore débute mardi sa Coupe du monde au Qatar face à l’Australie (4-1). A cette occasion, découvrez la rubrique spéciale “Panorama football aveyronnais” des Bleus, avec un focus particulier sur seulement trois joueurs du département ayant porté le maillot de France A.

L’Aveyronnais chez les Bleus… Ces mots ne semblent plus convenir ces derniers temps. Pourtant, dans l’histoire, trois natifs du département ont porté la tunique tricolore lors de compétitions officielles sous l’égide de la FIFA. Il y eut d’abord Justin Vialaret en 1908, puis Louis Polonia en 1960 et enfin Robert Szczepaniak entre 1967 et 1968.

Justin Vialaret

Le Millavois Justin Vialaret est le premier Aveyronnais de l’histoire à être appelé en équipe de France, en 1908, à l’occasion des JO de Londres. Lors de cette compétition, les Bleus ont bougé en nombre, les deux équipes s’alignant. Vialaret est deuxième. Malheureusement pour lui, son aventure en équipe nationale a été de courte durée puisqu’au premier tour, la France a été battue 9-0 par le Danemark, signant ainsi la fin de ses rêves olympiques. Après cela, les personnes décédées huit ans plus tard pendant la Première Guerre mondiale n’ont plus eu la possibilité de grandir en Bleu.

Lire Aussi :  Coupe de France : les résultats des clubs guadeloupéen et martiniquais dans l'Hexagone

Louis Polonia

De son côté, l’Espalionnais Louis Polonia a eu l’occasion de porter la tunique bleue, blanche, rouge à plusieurs reprises. Trois en tout, lors de l’édition 1960 des Jeux Olympiques de Rome. L’ancien latéral droit du Stade Ruthénois a disputé trois matchs de poule contre le Pérou, l’Inde et la Hongrie, avec un total d’une victoire, un nul et une défaite. Un bilan qui ne lui a pas suffi pour voir l’intégralité des JO, et qui a mis fin à son expérience tricolore.

Lire Aussi :  Natation - Championnats de France petit bassin : la semaine dorée de Pauline Mahieu

Robert Szczepaniak

Le dernier aveyronnais appelé en équipe de France est le Cransacois Robert Szczepaniak. Ses passages à Saint-Étienne, Strasbourg et Metz lui permettent de retrouver, en 1967, la première de ses cinq sélections nationales. Il a également été intégré dans le onze de départ français depuis le rallye de cet hiver, contre le Luxembourg au Parc des Princes (victoire 3-1). Porté une tunique bleue pendant un an, il clôt le “chapitre français” un soir de novembre 1968.

Lire Aussi :  Ex-France Loisirs, Banque de France, le maire de Saint-Brieuc assume son « interventionnisme » - Saint-Brieuc

En Bleu, bien sûr, mais sans options…

Au tournant du siècle dernier, une invitation aux Jeux olympiques comptait comme une équipe nationale à part entière. Quelque chose qui s’est ensuite développé. Cela explique donc pourquoi le Villefranchois Guy Lacombe, vainqueur des JO de Los Angeles en 1984 avec la France, n’a officiellement pas le choix en Bleu.

Idem pour l’Aveyronnais d’adoption, Lucas Tousart, qui a participé aux derniers Jeux, à Tokyo, en 2021.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button