Castres. P-H Broncan : “Ce sera le grand Stade Toulousain contre nous, car le XV de France ne joue pas”

Pierre-Henri Broncon (Castres)
Pierre-Henri craint Broncon Toulouse et Antoine Dupont, qui « améliore son équipe et ses coéquipiers ». (©Icon Sports)

Après deux défaites contre Exeter et Edimbourg en Champions Cup, Castres (11e) trouve le top 14 avec un Derby Chez son voisin le stade toulousain (1euh), ce vendredi 23 décembre (21h) au stade de Toulouse. Un grand défi pour les hommes Pierre-Henri BronconAncien de la Maison toulousaine (responsable du recrutement puis entraîneur de la défense des Rouge et Noir, de 2015 à 2018), il a éliminé les Stadistes en demi-finale du championnat l’an dernier, mais n’a surtout pas oublié le renversement qu’il a reçu la saison dernière. (41-0) dans la Ville Rose.

Des nouvelles: Stressé avant de déménager à Toulouse voisin ?

Pierre-Henri Broncon : Ça va être un match difficile, on le sait déjà, mais c’est un match très intéressant à jouer après nos 2 derniers matchs de Champions Cup. C’est encore une équipe de très haut niveau que nous affrontons, et puis le Racing 92 à domicile (samedi 31 décembre à 17h) sera au même niveau. Même s’il n’y a pas de résultats d’un point de vue comptable, on devrait être comme on était lors des 2 matches de Coupe d’Europe. Sur le contenu et l’ambiance, c’est très positif et il faut absolument avoir le même investissement et la même application face à Toulouse.

Quand j’étais dans le camp toulousain, je savais que j’aimerais jouer au stade toulousain, car c’est un surplus d’énergie.

Pierre-Henri BronconGérant de Castres

Un derby organisé au stade toulousain est rare. Comment gérez-vous cela ?

Lire Aussi :  A Santos, les larmes du peuple brésilien lors de la procession de Pelé

PH.B : Quand j’étais dans le camp toulousain, je savais que j’aimerais jouer au stade toulousain, car c’est un surplus d’énergie. C’est un stade magnifique d’une capacité de plus de 30 000 personnes. Le match affiche complet, donc on s’attend à une grosse ambiance. Beaucoup de nos joueurs sont impatients de découvrir ce stade. A l’exception d’Antoine Guillaume avec Toulouse et de Rory Cocotte avec le XV de France, aucun de nos joueurs n’a encore joué au stade. C’est toujours intéressant et motivant de jouer dans de grands stades, c’est certain.

Comment vous préparez-vous avec une semaine aussi courte et un match vendredi ?

PH.B : C’était très authentique pour nous car nous avons eu la chance de jouer à Édimbourg samedi. Nous nous sommes bien entraînés lundi et mardi et nous avons une autre grosse séance jeudi. Nous étions un peu déconcertés par les conditions météo du début de semaine à Castres, avec beaucoup de vent. On savait qu’il n’y aurait pas de vent vendredi soir et que les conditions seraient favorables à un très gros match de rugby.

Lire Aussi :  Julian Alaphilippe : "Je vais tout faire pour remettre les pendules à l'heure"

Le 11e homme du top 14 à mener le championnat est un énorme défi…

PH.B : Cependant, nous savons où nous allons et où nous avançons. Le Stade toulousain a réalisé une énorme performance dimanche face à Sale. Premier du top 14 avec une belle avance au classement. Ils ont subi une contre-performance lors du double, mais ce vendredi 23 décembre, le XV de France ne joue pas, ce sera donc le grand Stade toulousain qui nous attend. Nous savons à quoi nous attendre. C’est compliqué, on le sait.

L’année dernière, on a vu un Antoine Dupont terrible. Il rend son équipe et ses coéquipiers meilleurs.

Pierre-Henri BronconGérant de Castres

Lors de votre dernier déplacement à Toulouse, vous avez été corrigé la saison dernière (41-0). Cette gifle restera-t-elle dans l’esprit des gens ?

PH.B : Encore une fois, ce n’est pas à l’ère des contrefaçons. Contre le Stade toulousain, on savait que les choses allaient se passer très vite. On a été corrigé l’an dernier, mais on a vu un Antoine Dupont terrible à Ernst-Wallon. Malheureusement, il a de nouveau réalisé une énorme performance dimanche dernier contre Sale. Il rend son équipe et ses coéquipiers meilleurs, et parce qu’il a tellement de qualités autour de lui, à la sortie, ce sera très difficile de jouer contre Toulouse.

Lire Aussi :  Nîmes : l'Agglo confirme son refus d'aider les clubs de sport féminin de haut niveau

Que pensez-vous de Pierre Colonna (21 ans), élu olympien face à Edimbourg et désormais prolongé jusqu’en 2026 ?

PH.B : C’est un joueur qui a débuté le rugby à Cahors (Lat) depuis notre centre de formation. C’est un garçon très accompli, mais la chirurgie des ligaments croisés de l’année dernière a retardé et ralenti ses progrès. Il est revenu à la fin de la saison dernière, mais c’est un jeune talonneur avec beaucoup de potentiel. Malheureusement, à cause du Covid-19, il ne connaît pas grand-chose du XV de France U20 car les matchs internationaux ont été annulés. Il a des qualités athlétiques. C’est un joueur fort et très complet.

Vidéos : Actuellement sur Actu

Avez-vous trouvé cet article utile? A noter que vous pouvez suivre Actu Rugby sur Mon Espace Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button