A l’approche de Noël, un salon pour trouver des cadeaux vintage à Toulouse

Et si vous offriez des cadeaux de Noël d’occasion ? Le réveillon du Nouvel An est dans un mois. Et cette année, plus d’un français sur deux (53 %) ont l’intention d’acheter un un cadeau d’occasion par mois selon une étude Kantar pour Ebay. Vous pourrez peut-être trouver des idées au Salon du Vintage de Toulouse samedi et dimanche à l’Hôtel-Die de Toulouse. Une cinquantaine de vendeurs professionnels proposeront vêtements, meubles, accessoires, vinyles ou bibelots. Audrey Quenin, créatrice du salon des antiquaires de Toulouse, a répondu aux questions de France Bleu Occitanie pour New Eco.

Logo France bleu

Quand un produit devient-il vintage ?

Il doit avoir plus de 20 ans pour être estampillé vintage. Par exemple, l’ère des années 2000 de Britney Spears est déjà vintage !

Vous dites que les produits vintage sont des produits responsables. Est-ce un concept important dans cette émission ?

Oui, c’est très important. Nous organisons des salons vintage depuis des années et nous remarquons que de plus en plus de personnes qui viennent à ces salons souhaitent protéger et restaurer leurs meubles ou armoires avec un soin écologique. Auparavant, on réparait les objets et on les gardait plus longtemps. Aujourd’hui, nous avons tendance à jeter tout ce qui est obsolète et ne fonctionne plus. Et je pense que les gens veulent revenir à des matériaux plus solides et plus fonctionnels. Et aussi plus esthétique, car cela permet de se différencier, d’avoir un côté original qu’on n’a pas forcément avec les produits d’aujourd’hui.

Quel est le marché du vintage en France aujourd’hui ?

En 2020, cela représentait 7 milliards d’euros pour l’ensemble du marché. Et pour la brocante, environ 1 milliard d’euros. Ce qui est très intéressant, c’est que nous avons une augmentation de 140% du niveau de vêtements usagés par rapport à 2019.

Comment cela s’explique-t-il ?

Bien sûr, il y a un côté économique : il est moins cher d’acheter quelque chose qui a déjà été porté, ainsi que le côté original, puisque c’est surtout pour les 25 à 37 ans. C’est 33% des consommateurs pour les friperies. Et le côté responsable. Nous voulons acheter différemment, protéger l’environnement et consommer durablement. Donc, nous faisons nos courses dans des friperies.

Le marché du vintage est-il un marché en croissance ?

Ah ouais, ouais. Et ça grandit vraiment de plus en plus. Nous prévoyons que le marché des friperies dépassera le marché des chaînes en 2028.

C’est tout à fait inattendu. Est-ce un vrai changement d’habitudes ?

Oui, c’est extraordinaire. Par exemple, le plus grand grossiste français de vêtements d’occasion, Kilo Shop, a réalisé un chiffre d’affaires de 42 millions d’euros en 2021. Par rapport à 2016, cela représente une augmentation de 40% de son chiffre d’affaires. Alors c’est énorme. Force est de constater qu’il s’agit bel et bien de la future façon de consommer les vêtements.

La Foire aux Antiquaires de Toulouse aura lieu les samedi 26 et dimanche 27 novembre à l’Hôtel-Dieu de Toulouse de 10h à 18h. Le droit d’entrée est de 5 euros.

New Eco, du lundi au vendredi à 7h15 sur France Bleu Occitanie c’est réécoute ici
.

Source

Lire Aussi :  4 idées-cadeaux pour un Noël d'entreprise à moins de 30 euros

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button